Question écrite du 12/12/2017 à GREOLI Alda, Ministre de l’Action sociale, de la Santé, de l’Egalité des chances, de la Fonction publique et de la Simplification administrative

Le dernier “Digital Transformation Dashboard” présenté par le ministre fédéral en charge de l’agenda numérique, Alexandre De Croo, a montré que le nombre d’interactions numériques entre les citoyens et le gouvernement fédéral a plus que doublé depuis le début de la législature, notamment avec ses applications Tax-on-Web, le portail MyBelgium ou encore eBirth.

Madame la Ministre pourrait-elle nous dire ce qu’il en est des services numériques de la Wallonie à l’égard de ses administrés ? Dispose-t-elle d’un tel tableau de bord ? Quelles sont les grandes évolutions et les tendances en matière d’usage des services d’e-gouvernement en Wallonie ?


La réponse de la Ministre

Je souhaite tout d’abord souligner à quel point l’initiative développée par mon homologue du Gouvernement fédéral est intéressante. La mise en place d’indicateurs ciblant quelques grands services en ligne doit être saluée. De plus, une large diffusion sous une forme très facile à lire peut être prise en exemple.

Les services de l’e-Wallonie-Bruxelles Simplification (eWBS) mettent en œuvre des tableaux de bord qui permettent d’évaluer le nombre de dossiers introduits en ligne, et ce pour les 268 formulaires électroniques accessibles via l’Espace personnel dédié à cet effet.

Ces indicateurs dévoilent que pour la période s’étalant d’août 2014 à novembre 2017, les interactions ont également plus que doublé relatant un résultat légèrement supérieur à celui de nos homologues du fédéral.

Par ailleurs, les services d’eWBS ont mis à l’œuvre la Banque carrefour d’échange de données (BCED) développant ainsi le principe « only once » notamment en Région wallonne. Celui-ci permet, au travers d’une plateforme d’échange de données entre différentes administrations et le développement des sources authentiques, une diminution des formalités administratives et une réduction des charges tant pour les usagers que pour les administrations.

Cependant, les indicateurs utilisés par eWBS ne sont actuellement communiqués qu’au travers de rapports annuels. Afin de faire évoluer cette situation et considérant que 2018 sera l’année de la simplification et de l’administration 4.0 pour le Service public de Wallonie, celle-ci sera donc mise à profit pour envisager la publication de tel baromètre numérique au travers de la nouvelle version du site internet qu’eWBS prévoit de mettre en place.

Partagez sur les réseaux sociaux