Question écrite du 25/10/2018 à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

Il apparaît que les châteaux d’eau de la région de l’Eifel sont depuis mi-octobre presque à sec, faisant peser sur 6 000 personnes de la région de Butgenbach un risque de pénurie d’eau.

Si des solutions d’approvisionnement ont été trouvées grâce à notre voisin allemand auprès duquel la protection civile belge irait chercher quotidiennement 300 000 litres par camion, il est préoccupant de constater qu’une situation pareille puisse advenir alors qu’au-delà de la frontière les réservoirs allemands sont bien remplis malgré la période de sécheresse.

Quelles solutions structurelles peut-on trouver pour remédier à ce risque de pénurie ?

Comment prévenir pareille situation ?

Pourquoi cette différence avec les réserves allemandes ?

Enfin, d’autres régions sont-elles concernées en Wallonie ?


En attente de la réponse

Partagez sur les réseaux sociaux