Question écrite  du 20/12/2018 à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l’Environnement, de la Transition écologique, de l’Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

L’autocollant ainsi que la carte « Services de secours, sauvez aussi nos animaux » ont récemment été mis à disposition des propriétaires d’animaux domestiques.

Leur objectif est de donner des informations précieuses pour la propre sécurité des services de secours, mais aussi d’éviter que des animaux domestiques périssent dans les incendies lorsque leur présence est ignorée. La carte, glissée dans le portefeuille, permet d’indiquer à autrui en toute circonstance à qui confier la surveillance de l’animal de compagnie resté à la maison.

Il semblerait cependant que ces instruments ne soient disponibles, par courriel ou par courrier, qu’auprès du Service public de Wallonie et que lorsqu’une modification des données des propriétaires doit être réalisée, ceux-ci doivent s’adresser au cabinet de Monsieur le Ministre.

En effet, les propriétaires désireux de recevoir l’autocollant et la carte doivent préalablement transmettre leurs données personnelles via un formulaire de collecte destiné à permettre leur envoi.

Son cabinet dispose-t-il d’un listing reprenant les coordonnées des citoyens ayant sollicité l’obtention de ces supports ?

N’estime-t-il pas violer l’esprit du RGPD en invitant les propriétaires à prendre contact avec son cabinet pour modifier les données qu’ils ont transmises pour obtenir ces documents ?

Qui a accès à ces données au sein de son cabinet ?

Au nom du principe de subsidiarité, ne lui semble-t-il pas judicieux de permettre aux communes qui ont un échevin en charge du bien-être animal et qui en font la demande de pouvoir gérer la distribution de ces outils ?


En attente de la réponse

Partagez sur les réseaux sociaux